Dissensions « à gauche »: les femmes en pâtissent

Les résultats des élections à l’Assemblée des Français de l’Étranger ont réservé quelques surprises au Canada et aux États-Unis.

Au Canada, les 18 conseillers consulaires devaient répartir leurs votes entre quatre listes, dont la composition en avait déjà étonné plus d’un. Sur les 18 votants, 15 seulement étaient « exprimés« .

AFE_resultats_Canada

Chaque tête de liste (tous des hommes) est donc élue, à la faveur d’un report de voix qui a surpris la liste « Rassemblement des Français Progressistes et Solidaires ». Théoriquement, en effet, la gauche de gouvernement pouvait compter sur 5 voix (deux élus à Québec, deux élus à Montréal, et l’élu du Front de Gauche), et en a recueilli cinq. Mais la liste en espérait au mois six, et donc l’élection de deux représentants, puisque l’on apprend aujourd’hui de la part de Brigitte Sauvage que l’élue de Québec, Nathalie Bonneu, n’a pas voté pour eux:

Un spécial déméritas, à l’élue de Québec qui n’a pas soutenu sa propre liste, fait perdre un élu à la gauche pluriel à l’Assemblée des Francais de l’Etranger et permis la réélection de Monsieur François Lubrina qui a bien failli cette fois ne pas s’en sortir avec ses trois misérables de voix dont celle de sa seconde de liste qui s’est fait élire grâce à l’utilisation non autorisée du logo d’un parti politique de gauche dont elle n’est même pas membre !
Ses électeurs sauront apprécier ses explications !

Brigitte Sauvage, incompréhensiblement mise en deuxième position, croyait encore il y a deux jours en sa réélection: en clair, elle savait le Front de Gauche acquis et qu’un(e) élu(e) voterait pour cette liste. De ce que nous savons de Québec, l’accouchement de la liste « Rassemblement des français de gauche » s’est fait dans la douleur. La tête de liste (Jérôme Spaggiari) avait à la base envisagé en deuxième position une militante socialiste de longue date qui, par la suite, s’est retirée (et s’est retrouvée finalement en quatrième position). Les écologistes et les socialistes avaient attendu début mars pour stopper toute négociation avec le Front de Gauche qui souhaitait la deuxième place sur la liste. Front de Gauche, qui, à Montréal, n’a pas trahi ses idées.

Aux États-Unis, la droite remporte quatre des sept sièges, les « indépendants » deux. La liste menée par Annie Michel a recueilli huit voix, alors qu’elle en espérait 10:

Les résultats du vote des conseillers consulaires de l’AFE aux États-Unis viennent d’être communiqués.
. 17 voix pour l’UMP
. 11 voix pour les « indépendants » de droite
. 8 voix pour la gauche
Nous constatons, avec regret, que sur 10 bulletins de la liste « Français de Gauche des États-Unis », 1 bulletin est nul (car complètement barré !!!) et une voix s’est portée sur une liste de droite conduisant à la perte du deuxième siège que nous aurions dû remporter. Mais ce n’est pas une complète surprise…

En Amérique du Nord, ces élections auront donc été remportées par la droite, et par les hommes (sept sièges sur 11). L’union des gauches ne s’est cependant pas effritée dans le monde entier. Ainsi, en Afrique du Nord, la liste d’union a remporté trois sièges, et fait élire deux femmes.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :