Archives Mensuelles: juillet 2015

Bruno Clerc ambassadeur au Mozambique

Consul général de France à Montréal durant quatre ans, M. Bruno Clerc, 57 ans, vient d’avoir son affectation: un décret du 28 juillet, publié au JO du 30, le nomme ambassadeur auprès de la République du Mozambique.

Depuis le 22 mai et ces différentes nominations -dont celle de Catherine Feuillet à Montréal-, on savait Bruno Clerc partant. À la veille du 14 juillet, il avait même dressé un bilan de ses quatre années passées dans la capitale économique du Québec.

Pour ce diplomate ayant alterné des fonctions sur le terrain et d’autres à Paris, ce second départ du Canada (il avait été attaché culturel à Vancouver en 1981-1982) représente une troisième expérience en Afrique. En effet, de 1991 à 1994 il a été représentant permanent adjoint auprès des Nations-Unies à Nairobi, et de 2001 à 2005 il a été consul de France au Cap.

Titulaire d’un baccalauréat en philosophie de l’Université pontificale grégorienne (Rome), cet ancien étudiant en droit de Lyon III (Université Jean-Moulin) est chevalier de l’Ordre national du mérite depuis 2003 et chevalier de la Légion d’honneur depuis 2011.

Publicités

La réorganisation des services consulaires repoussée

Deux arrêtés datés du 30 juin, publiés le 9 juillet, et détaillés ici annonçaient une réorganisation des services consulaires aux États-Unis. Ils devaient tous deux entrer en vigueur au 31 août.

Il se trouve qu’un nouvel arrêté, daté du 2 juillet (donc avant la parution des précédents), publié au JO du 22 juillet, précise comme date celle du 1er septembre pour l’entrée en vigueur de l’un des deux textes.

En attendant, peut-être, une nouvelle mise à jour?

Retour en France: les 50 propositions de Mme Conway-Mouret

La sénatrice Hélène Conway-Mouret (PS) a remis ce mardi 21 juillet au Premier ministre son rapport sur les difficultés rencontrées par les Français lors de leur retour en France. En 96 pages, elle y livre ses réflexions et y fait une cinquantaine de propositions.

Côté méthodologie, l’ancienne ministre déléguée en charge des Français de l’étranger s’est entre autres basée sur l’enquête en ligne lancée en début d’année, à laquelle plus de 7.000 personnes ont répondu (11% rentrées en France, 89% vivant à l’étranger). Parmi les répondants, près de 2.000 ont émis des propositions. Le tout a été approfondi auprès de trente personnes.

« Il est plus difficile de rentrer que de partir« , déplore la sénatrice dans son rapport, qui, dans une cinquantaine de propositions, préconise entre autres la mise en place d’un service d’aide en ligne pour faire face au « parcours du combattant » que représente l’impatriation.

Parmi les mesures simples, on relève la proposition de faire certifier par l’autorité consulaire de l’ancien lieu de vie les divers documents locaux (bulletins de salaire ou imposition par exemple), mais aussi celle d’autoriser une domiciliation temporaire chez l’employeur -pour ceux ayant un emploi- ou en mairie, puisqu’un domicile est requis un peu partout (CPAM, CAF, recherche de logement, etc.).

Le rapport dans son intégralité est à consulter ici.

Notons par ailleurs que le collectif Reviens Léon (dénomination inspirée d’une publicité Panzani vieille de trente ans) lançait fin mai, à trois jours de la fin de mission de Mme Conway-Mouret un appel au retour de ceux que certains parlementaires UMP appelaient alors les « forces vives ». Le site Internet de ce collectif propose du reste diverses fiches pratiques.

Déjà une nouvelle affectation pour Philippe Zeller

Un décret du 15 juillet publié au Journal officiel de ce jour, nous annonce la nomination de Philippe Zeller au Quai d’Orsay: il prend la relève de Yves Saint-Geours en tant que directeur général de l’administration et de la modernisation au MAE.

Pourtant, lorsqu’il avait était remplacé au Canada par Nicolas Chapuis en janvier dernier, Philippe Zeller avait été nommé conseiller diplomatique du gouvernement pour « une période d’un an renouvelable ». Il avait en charge plus précisément la préparation du sommet climatique de Paris pour la zone Asie, comme l’indiquent notamment ce communiqué hébergé sur le site de l’Institut français au Japon, cet autre communiqué de l’Institut français à Singapour, ce compte-rendu de l’Ambassade de France à Singapour, ou encore cette photo prise par Steven Jambot, journaliste entre autres pour France24.

Le JO de ce 16 juillet annonce également la nomination de Michel Pinard à Washington, où il représentera la France comme observateur permanent auprès de l’organisation des États américains. M. Pinard, qui était attaché culturel à Atlanta il y a vingt ans, arrive de Bolivie, où il avait été nommé après avoir été consul général à Tunis lors de la chute de Ben Ali.

Mise à jour: le JO du samedi 18 juillet indique que Philippe Zeller prendra ses fonctions le 17 août 2015.

À Québec, le Consulat prend de la hauteur

Ce mardi 14 juillet 2015, le Consulat général de France ouvrait ses futurs locaux à la presse pour une visite. Ce soir, l’édifice dans lequel ces locaux seront prochainement installés abritera une réception privée puis le bal du 14 juillet (à guichets fermés).

L'une des vues depuis les locaux du futur Consulat. Cliquez pour voir en grand.

L’une des vues depuis les locaux du futur Consulat. Cliquez pour voir en grand.

20150714_110421

Plan du futur consulat. Cliquez pour voir en grand.

Les locaux seront situés au 11ème (et dernier) étage du 500 Grande Allée Est, offrant une vue imprenable, à 360° sur l’ensemble de la ville. L’espace, de 450m² (auxquels il faut ajouter 160m² de stockage en sous-sol), permettra de loger, sur un même plateau fonctionnel les services du Consulat, organisés de façon plus pratique qu’à l’ancien bâtiment de la rue Saint-Louis (dont nous annoncions ici la mise en vente en avril 2014). Les plans doivent encore être approuvés, mais selon ce qui a été présenté, les locaux, modernes, offriront un espace de travail rationalisé aux 22 employés actuels (voir plan ci-contre).

Côté sécurité, il a été expliqué ce matin que les ascenseurs seraient accessibles au public uniquement durant les heures d’ouverture des bureaux. Le contrôle des usagers et des visiteurs devrait également être plus facile que dans les locaux que le Consulat occupait depuis 30 ans.

20150714_114738

Les locaux en l’état actuel. Cliquez pour voir en grand.

Le bâtiment sera plus accessible, non seulement aux personnes se déplaçant en voiture (grâce aux stationnements) mais surtout aux personnes à mobilité réduite, ce que ne permettaient pas les locaux de la Maison Kent. Le consul adjoint Yann Deret a déclaré qu’il espérait que les travaux démarrent en août, pour un éventuel emménagement en octobre. Les services du Consulat peuvent bénéficier des locaux actuels jusqu’en mai 2016, ce qui permet une certaine souplesse en la matière, compte tenu des aléas liés à tous travaux.

En pratique, pour les usagers, il est certain que le Consulat sera encore rue Saint-Louis jusqu’au 30 septembre, date limite pour l’inscription exceptionnelle sur les listes électorales (prévue par la loi publiée ce jour au Journal Officiel), si toutefois le décret d’application prévoit qu’elle s’applique aux postes consulaires. En revanche, si vous désirez donner une procuration en vue des régionales 2015, il est préférable de vous renseigner au préalable sur le site internet du Consulat.

Le bâtiment, sis au 500 Grande Allée Est, abrite également les consulats (honoraires) de Norvège et de Grande Bretagne, ainsi que des bureaux de La Financière Banque Nationale, KPMG et Cisco.  Le coût de la location mensuelle a été négocié à 15.000$, ce qui revient aux charges actuelles de la rue St Louis, pour un bail de vingt années.

Vue sur la ville de Québec depuis les futurs locaux du Consulat. Cliquez pour voir en grand.

Vue sur la ville de Québec depuis les futurs locaux du Consulat. Cliquez pour voir en grand.

Ce soir, une réception privée se tiendra à partir de 17h30, en présence de plusieurs personnalités du Québec, notamment Mme Christine St-Pierre (Ministre des Relations internationales et de la Francophonie), Stéphanie Vallée (Ministre de la Justice, et responsable de la Condition féminine), Carlos Leitão (Ministre des Finances), François Blais (Ministre de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche). Le chef de l’opposition officielle, Pierre-Karl Péladeau, a également annoncé sa présence.

À compter de 19h30 se tiendra le bal du 14 Juillet, pour lequel 600 billets ont été vendus selon le service de presse du Consulat. À l’occasion de la réception comme du bal, les vins seront présentés par Carole Samzun-Gaillard, « vinovatrice » et dirigeante de Chais-Elles, une société qui regroupe des vigneronnes françaises.

Le Consul général, Nicolas Chibaeff, victime d’un accident neurologique le mois dernier, a tenu dans un communiqué à remercier l’équipe médicale qui s’est occupée de lui. Il a également évoqué « ce nouveau lieu moderne, fonctionnel, ouvert, transparent et accessible à tous [qui] sera à l’image de la relation entre nos deux nations et de la nouvelle feuille de route qui inspirera les années à venir et sur laquelle s’inscrivent de nombreux projets inspirants: le plan Nord, la Stratégie maritime, la transition énergétique et les transports intelligents, le numérique, la Recherche et l’innovation« .

 

Le consul général Bruno Clerc sur le départ

À deux ans du 375e anniversaire de la ville de Montréal, Bruno Clerc passe le relais à Catherine Feuillet.

Le consul général de France à Montréal, qui était en poste depuis juillet 2011, s’apprête à quitter le Québec. Il sera remplacé par Mme Catherine Feuillet, dont nous avons publié un bref portrait le 22 mai dernier.

Dans l’éditorial de la dernière infolettre conjointe aux consulats de France à Québec et Montréal (à lire ici dans son intégralité), Bruno Clerc rappelle que la communauté française à Montréal est la plus importante à l’étranger (hors Europe), et détaille les divers secteurs économiques qui témoignent, selon lui, « de la vitalité de notre pays ».

État civil: réorganisation des services consulaires

Deux arrêtés datés du 30 juin et publiés au Journal officiel de ce jeudi 9 juillet redéfinissent, à compter du 1er août 2015, les attributions de divers postes consulaires d’Amérique du Nord en matière d’état civil.

Le premier (à consulter ici) regroupe à Los Angeles les services de l’état civil des consulats généraux de France à Houston et San Francisco, ainsi que ceux de La Nouvelle-Orleans (qui depuis décembre 2005 étaient traités à Houston). Dans le cadre du contrôle de validité des mariages, les auditions et entretiens demeurent néanmoins du ressort des consulats de Houston et San Francisco.

Le deuxième (à lire ici) précise que le consulat général de France à Washington s’occupera désormais de l’état civil des postes consulaires de New York, Miami, Chicago, Boston et Atlanta, qui garderont néanmoins localement les formalités liées au contrôle de validité des mariages.