Archives Mensuelles: août 2018

Fin de Nouveaux Horizons, le parti monté par Frédéric Lefebvre

Le parti politique Nouveaux Horizonsfondé en mars 2012, et son association de financement l’AFNH, de trois jours sa cadette, ne sont plus. Un parti politique dont les médias français n’ont parlé que trois mois plus tard, la principale agence de presse l’appelant un think tank, reprenant le timing et les mots de son initiateur.

Ces outils, qui avaient notamment permis à Frédéric Lefebvre de se présenter aux législatives de 2012 dans la première circonscription des Français hors de France (USA et Canada), puis à la législative partielle de 2013, puis au scrutin de 2017, ne semblent plus convenir à l’ancien député de notre circonscription. L’association de financement a en effet été dissoute le 26 décembre 2017.

C’est au nom de ce parti politique que Frédéric Lefebvre avait tenté de se présenter en 2016 à la primaire de droite en vue de désigner le candidat à la présidentielle de 2017. Sa candidature avait été estimée irrecevable.

Réunie le 16 juillet 2018, la Commission des comptes de campagne (CNCCFP) a logiquement procédé au retrait d’agrément de l’AFNH, décision publiée ce mardi 14 août au Journal officiel.

Le site internet nouveaux-horizons.fr est pour l’instant toujours en ligne.

Pour sa part, Frédéric Lefebvre est parti vers de… nouveaux horizons: il a fait partie des membres fondateurs de Agir (groupe «UDI, Agir et indépendants» à l’Assemblée nationale), et sans mandat électif se trouve à s’occuper de la communication et de l’action collaborative, comme l’indique l’organigramme du parti.

Publicités

De nouvelles règles d’immigration au Québec

À compter de ce jeudi 2 août, les règles du Ministère de l’immigration de la diversité et de l’inclusion (MIDI) sont modifiées pour toute personne souhaitant s’installer au Québec, donc obtenir le Certificat de sélection du Québec (CSQ, clé nécessaire pour être admis par le Canada).

Ce que l’on peut retenir dans les grandes lignes:

– c’est la fin de la politique des ouvertures de quota, donc du principe «premier arrivé premier servi», qui -parmi les inconvénients- mettait le système informatique ministériel en surchauffe, et les demandeurs en colère. Désormais, les candidatures seront stockées dans une banque de données, peu importe le moment où elles sont déposées.

– chaque candidature devra être accompagnée d’une lettre d’intention, dans le but d’évaluer la connaissance de la langue française et les réelles motivations des prétendants.

– le gouvernement du Québec souhaite réduire le délai d’attente à douze mois dans la règle générale, un délai qui était jusqu’à présent souvent de trente à trente-six mois.

Néanmoins, le système de points va perdurer. En tout cas pour l’instant il n’est pas question de le modifier en profondeur. Alors que le gouvernement veut adapter l’immigration dans les régions et selon les métiers, il y aura probablement toujours autant d’immigrants surqualifiés…

Davantage de détails se trouvent sur le site de Radio Canada. Vu qu’il s’agit de l’application d’une loi mise à l’étude par le gouvernement Couillard en… 2015, et qui a obtenu la sanction royale le 6 avril 2016, nous vous invitons à consulter ici la loi telle que publiée par le Gouvernement.