Archives Mensuelles: avril 2013

La législative dans la presse (25 au 29 avril)

« La loi est peut-être compliquée mais elle est précise !  » (…) « Nous avons été plus compréhensifs, plus larges avec les candidats des législatives de l’étranger » déclare François Logerot, le président de la Commission Nationale des Comptes de Campagne et du Financement Politique (CNCCFP) à propos du rejet des comptes de campagne de la précédente législative, dans le cadre d’un entretien exclusif sur le blogue Du bout du monde… au coin de la rue (25 avril 2013). Selon ce décompte publié le 9 avril (alors que toutes les décisions du Conseil constitutionnel n’étaient pas encore rendues, 32 comptes de campagne avaient déjà été rejetés pour l’ensemble des circonscriptions de l’étranger. Pour la 1ère circonscription, 4 des 13 candidats de 2012 étaient frappés d’inéligibilité.

Nous emboîtant le pas, French Morning se met à faire une revue de presse de la législative (27 avril 2013)

Retour sur le lancement de la campagne de Cyrille Giraud qui a reçu ses partisans au cœur de Montréal, autour d’un vin-fromage, sur L’Outarde libérée (27 avril 2013)

Louis Giscard d’Estaing prêt à renoncer à la mairie de Chamalières s’il est élu député de l’étranger, sur France 3 Auvergne (27 avril 2013). Faute de participants, il annule une rencontre à Québec, dans l’Outarde libérée (29 avril 2013).

Nicolas Druet, avance, serein, que “dans la tête des gens le centre n’est pas loin d’être majoritaire » et sait que Louis Giscard d’Estaing est le principal adversaire du MoDem dans ces partielles, dans l’Outarde Libérée (29 avril 2013)

Sur la 8ème circonscription, où se tient également une législative partielle, nous avons eu l’étrange surprise de nous faire co-piller cet article par JSS News (dont l’ancien patron est lui-même candidat) et Tel-Avivre, qui ont eu la drôle d’idée d’utiliser le dollar au lieu de l’euro (monnaie nationale) ou du shekel (monnaie locale).

Enjeu de campagne: la diffusion des chaines françaises à l’étranger

Certains candidats abordent des thèmes de campagnes autres que la protection sociale des expatriés, leur fiscalité, la prise en charge des frais de scolarité dans le système éducatif français… C’est le cas notamment de Nicolas Druet (MoDem) qui soulève le problème de l’accessibilité de France Télévision (et autres médias audiovisuels) quand on vit à l’étranger.

Sa solution? Mettre en place un « un système d’identification pour que le blocage géographique ne s’applique pas aux internautes identifiés comme français. » Cette identification pourrait « se baser sur les inscriptions consulaires« .

Bien que partageant la frustration du candidat MoDem, Véronique Vermorel (Parti Pirate) juge cette proposition insuffisante et peu efficace, et propose, non pas de pirater les chaines télévisées, mais de « simplifier la gestion des droits de diffusion télévisés afin de permettre aux contenus francophones d’être diffusés autant que possible dans le monde entier et sans restriction« . Ceci permettrait de respecter la vie privée de chacun, partager la culture, et ne pas créer un système administratif lourd et coûteux à gérer.

screen_shot_2013-02-25_at_2.40.04_pmimage via

 

Le grand débat: comment y assister?

French Morning et le French Institute – Alliance Française organisent un débat électoral ce dimanche 5 mai, à 18h (heure de l’est) en présence des « principaux candidats » selon le journal. Sont prévus au débat six des neuf personnes ayant déjà déclaré leur candidature, à savoir: Franck Scemama, Cyrille Giraud, Frédéric Lefebvre, Louis Giscard d’Estaing, Damien Regnard et Nicolas Druet.

Le débat se déroulera en public, et est organisé avec le soutien de la chaîne d’information France 24 et du quotidien Les Echos. Les candidats invités répondront aux questions d’Emmanuel Saint-Martin et Elisabeth Guédel (French Morning) et Virginie Robert (Les Echos).

Trois façons d’assister au débat:

 

7.35$ par électeur

C’est ce que vont coûter les élections législatives pour les première et huitième circonscriptions des Français établis hors de France, d’après les prévisions du gouvernement.

En effet, pour financer les opérations relatives aux élections partielles, un montant de 1,5 millions d’euros est prélevé du budget de l’Administration générale et territoriale de l’Etat (Vie politique, culturelle et associative) à destination du programme « Français à l’étranger et affaires consulaires » de la mission « Action extérieure de l’Etat ».

Le Rapport relatif à ce décret explique que ce transfert correspond au financement de l’organisation d’élections législatives partielles pour les Français établis hors de France. En effet, le 15 février 2013, le Conseil constitutionnel a déclaré inéligibles les députés dans les 1re et 8e circonscriptions électorales des Français établis hors de France. Deux nouveaux scrutins devaient être organisés dans un délai de trois mois.

Les deux circonscriptions rassemblent près de 265.000 électeurs (un peu plus de 155.000 pour la 1ère, un peu moins de 110.000 pour la 8ème). Ces élections coûteront donc 7,35$ par électeur (5,65 euros). A titre de comparaison, selon le Sénat, le coût moyen par électeur inscrit ressortait à 3,85 euros pour les élections législatives de 2012, qui étaient des élections générales.

Note modifiée suite à la remarque de Sylvain Bruni en commentaire, le 28 avril à 20h45.

Billet recopié dans son ancienne version (sans vérification) par JSS News (http://jssnews.com/2013/04/27/4-29e-le-cout-de-chaque-electeur-pour-les-legislatives-partielles-dans-la-8eme-circonscription-de-letranger/) et Tel Avivre (http://tel-avivre.com/2013/04/28/a-peu-pres-5-euros-par-electeur/), sans bien citer notre nom: Soir Américain, et non Transatlantique.

Le compte à rebours est lancé

La date limite de  remise des exemplaires imprimés des circulaires, des bulletins de vote et des affiches électorales par les candidats à l’élection de députés par les Français établis hors de France est fixée au

  • vendredi 10 mai 2013, à 12 heures (heure légale de Paris), pour le premier tour de scrutin;
  • mercredi 29 mai 2013, à 17 heures (heure légale de Paris), pour le second tour de scrutin.

Cet arrêté du 23 avril 2013 est paru au Journal Officiel du 27 avril 2013. Cliquez sur le lien pour connaitre tous les détails relatifs au nombre de bulletins de vote, circulaires et affiches électorales.

Philippe Létrilliart nommé Consul général de France à Miami

Par décret du 24 avril 2013, M. Philippe Létrillart est nommé Consul général de France à Miami.

Conseiller des affaires étrangères, il prend en 2010 la sous-direction du Mexique, de l’Amérique centrale et des Caraïbes à la direction des Amériques et des Caraïbes au Quai d’Orsay. Auparavant, il était depuis 2006, premier conseiller à La Paz, en Bolivie et Premier secrétaire à la Havane, à Cuba, de 1996 à 2000.

Diplômé de Sciences-Po Paris, titulaire d’une maîtrise de langue vivante étrangère, Philippe Létrilliart a rejoint le ministère des Affaires étrangères en 1994, date à laquelle il a été admis au concours de recrutement des secrétaires des affaires étrangères.

Bureaux de vote pour la circonscription

La liste des bureaux de vote ouverts pour l’élection des députés de la Première et Huitième circonscription des français établis hors de France pour 2013 est publiée au Journal Officiel du 26 avril 2013. L’arrêté du 19 avril liste les ambassades et postes consulaires dans lesquels les ressortissants français pourront voter.

La législative dans la presse (21-25 avril)

Franck Scemama publie sa déclaration de patrimoine, ce que d’autres candidats désapprouvent (French Morning)

Nicolas Druet, candidat du MoDem « entend surfer sur le ras-le-bol actuel contre la droite et la gauche pour tirer son épingle du jeu » (French Morning) et fait des sujets nationaux sa priorité (France-Amérique)

Cyrille Giraud (EELV) a tenu sa première réunion publique de sa campagne à Montréal (France-Amérique); « je ne suis pas là pour faire de la figuration » a-t-il notamment déclaré (L’Outarde Libérée)

Le Consulat de France à San Francisco cherche des volontaires pour les bureaux de vote (French Morning San Francisco)

Frédéric Lefebvre veut « bâtir une vraie diaspora » française (l’Outarde Libérée)

« Il l’a eue sa photo »

Lefbvre_photo-sarko

Sarkozy: une conférence, et une poignée de main

Nicolas Sarkozy, ancien Président de la République française, était l’invité de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain le 25 avril 2013. La rencontre avait pour but d’aborder « l’état de l’économie mondiale, des perspectives pour l’Europe, des nouveaux équilibres qui caractérisent la gouvernance mondiale ainsi que de l’amitié entre la France et le Québec, et entre la France et le Canada ».

La rencontre était fermée aux médias, et ouverte à ceux qui pouvaient débourser entre 225$ (pour les membres de la CCMM) et 795$ (pour les non-membres, mais donnant droit à une photo avec l’invité d’honneur). Évènement privé commandité par la Banque Royale, « la presse n’était pas admise dans la salle de conférence à moins de payer le prix d’un des billets restants ($325$), ce que Le Devoir et plusieurs autres médias ont refusé de faire ».

Les médias québécois, comme Le Devoir,  n’ont pas hésité à rappeler que l’homme, dont la biographie avait été un peu enjolivée pour l’occasion (corrigée par la suite par la CCMM), est « très occupé, encore très public mais également très … privé » et qu’il donnait sa conférence « au moment où ses avocats plaidaient à Bordeaux pour faire annuler sa mise en examen pour abus de faiblesse au dépens de l’héritière de l’empire L’Oréal ».

L’Europe fut l’un des thèmes privilégiés de cette rencontre : « l’ancien chef de l’État a ponctué son intervention de plusieurs formules chocs: «l’Europe c’est la paix», «l’euro est le cœur de l’Europe», «si l’euro échoue, l’Europe explose». Après avoir déclaré que « L’Europe est un tout », il a estimé que «faire croire à 27 pays qu’ils ont tous les mêmes droits et les mêmes devoirs est un mensonge», et affirmé que la culture du consensus est une « maladie » de la gouvernance européenne, qui « empêche de prendre la bonne décision quand elle doit être prise ».

Prudent, le conférencier n’a pas abordé la politique québécoise et canadienne ou la politique intérieure française, sauf pour déclarer à un moment que « la France est un pays aux racines chrétiennes qui expliquent sans doute la controverse sur le mariage gay », tout en affirmant qu’ « en période de crise, le référendum est l’instrument le plus dangereux que l’on puisse utiliser ».

Le ministre québécois des Relations internationales, Jean-François Lisée, était présent, de même que l’ancien Premier Ministre Jean Charest (décoré de la Légion d’honneur par Nicolas Sarkozy) et André Desmarais, fils de Paul, milliardaire québécois lui aussi décoré de la Légion d’honneur par l’ancien Président.

Avant de repartir très vite pour New York afin de s’entretenir vendredi avec le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon, Nicolas Sarkozy a pris le temps de poser avec le candidat UMP pour la circonscription, Frédéric Lefebvre.

Lefbvre_Sarko

Soutien de l’intérieur

Ce 23 avril 2013 s’est tenue une soirée de soutien pour le candidat Franck Scemama. Cette soirée avait pour but d’apporter un soutien financier au candidat, qui doit faire face à des coûts de campagne élevés, sur un territoire immense. « La loi électorale ne permet pas la mise en place d’outils efficaces pour recueillir le soutien financier des camarades expatriés » rappelle la Section PS Jean-Baptiste Clément (18ème arrondissement de Paris) qui organise l’évènement. Cette section est celle dite de « La Bande du 18ème « , Lionel Jospin, Claude Estier, Daniel Vaillant et Bertrand Delanoë.

BIknaIoCAAAzlnL

Corinne Narassiguin, ancienne députée de la circonscription, a assisté à l’évènement, avec la présence virtuelle de Franck Scemama par visioconférence en direct de Minneapolis.. Photo de Clémence Bourillon.