Archives de Tag: Syrie

La situation en Syrie préoccupe la France, le Canada, et les USA 

Dans une déclaration conjointe rendue publique ce mercredi 7 décembre, les chefs d’État et de Gouvernement de la France, de l’Allemagne, du Canada, des États-Unis, de l’Italie et du Royaume-Uni s’inquiètent de la situation à Alep.

Ces pays appellent la Russie et l’Iran à « user de leur influence » afin que le régime syrien accepte le plan de l’ONU, rejeté lundi en raison du veto de la Russie et de la Chine.

« Une catastrophe humanitaire se produit juste sous nos yeux », disent les pays signataires, ajoutant qu’hôpitaux et écoles « sont utilisés comme cibles pour saper le moral des populations » et estimant que « l’urgence absolue est un cessez-le-feu immédiat ». L’intégralité de la déclaration commune, rappelant aussi que le Secrétaire général de l’ONU a parlé de « crimes de guerre » est à lire ici.

Quelques heures avant ce communiqué, on apprenait que l’armée avait pris le contrôle de la vieille ville d’Alep.

Publicités

Léger assouplissement dans la délivrance des passeports

Un arrêté du MAE, publié au JO du 26 juillet, assouplit légèrement les possibilités de délivrance des passeports pour certains ressortissants français du Canada et des USA…

Le nouvel arrêté d’habilitation de consuls honoraires à délivrer un passeport remplace celui de janvier publié en février.

Pour ce qui concerne l’Amérique du Nord:
– il ajoute le consul honoraire de Calgary (la France ayant fermé son consulat à Calgary le 31 août 2013, toutes les démarches s’effectuaient depuis à Vancouver);
– il remplace le consul honoraire à Auburn (Alabama) par un consul honoraire à Mobile (Alabama), et le consul honoraire de Reno (Nevada) par le consul honoraire de Virginia City (Nevada).

Si ces représentants diplomatiques sont aptes à remettre le passeport à leur titulaire, la démarche initiale de demande de documents reste néanmoins à effectuer auprès des services consulaires habituels, avec ou sans rendez-vous, selon les consulats et leurs habitudes inscrites sur leur site Internet.

Dans le reste du monde, notons également que:
– la Belgique passe de deux à sept consuls honoraires habilités (à Anvers et Bruges s’ajoutent Charleroi, Courtrai, Gand, Liège, Mons, Namur, et Tournai-Mouscron);
– au Portugal, le consul honoraire à Leiria s’ajoute aux cinq autres précédemment habilités;
– la Suisse obtient un quatrième consul honoraire, à Delémont;
– à Madagascar, l’ajout de deux consuls honoraires (l’un à Tamatave, l’autre à Majunga) porte à huit le nombre de représentants diplomatiques habilités à remettre un passeport;
– au Mozambique, l’ajout de Nacala et Pemba double le nombre de représentants diplomatiques;
– au Mexique, Playa del Carmen remplace Cancun;
– la Syrie, en revanche, n’est plus représentée dans le nouvel arrêté (le consul honoraire de Lattaquié figurait sur l’arrêté de janvier 2014).

Stephen Harper en France, invité à y revenir deux fois par François Hollande en 2014

Le Premier ministre Canadien est arrivé à Paris jeudi, dans un relatif silence médiatique côté français. Aussi, Soir Américain vous propose de vivre (ou revivre) sa visite en images à la fois en cliquant sur les différents liens et en visionnant le point de presse qu’il a tenu avec François Hollande à l’issue d’un repas à la présidence de la République vendredi. Un point de presse où, hormis les questions économiques -principale raison de la visite du PM Harper- il a aussi été question de la situation au Mali et en Syrie. Ce suivi du séjour de Stephen Harper en France a été rendu possible grâce essentiellement à son compte Twitter, à son compte Flickr, et à la vidéo mise en ligne sur Dailymotion par l’Elysée.

Après une journée de travail à Londres, le Premier ministre Harper s’est envolé jeudi pour Paris où il a fait réaliser une vidéo de son atterrissage.

Il s’est entretenu avec des dignitaires français à l’Hotel des Invalides avant de rencontrer le Premier ministre français Jean-Marc Ayrault. Cette visite en France était convenue depuis mars, lorsque M. Ayrault s’était rendu au Canada avant sa visite au Québec. À minuit passé heure locale (un peu plus de 18h, heure de l’est), Stephen Harper indiquait sur Twitter qu’il rejoignait sa résidence et souhaitait la bonne nuit.

Ce vendredi, il s’est rendu au Secrétariat général à la Francophonie, où il a rencontré Abdou Diouf, avant de rejoindre l’Élysée, où il a fait quelques pas en privé avec le président français François Hollande.

Puis avait lieu un déjeuner de travail, peu après 13 heures, auquel on pouvait remarquer à droite sur la photo la présence de Hélène Conway-Mouret, la ministre en charge des Français de l’étranger.

A l’issue de ce repas, une conférence de presse conjointe était tenue par MM. Harper et Hollande. Les deux seules questions posées par des journalistes français portaient sur les retraites (Jean-Marc Ayrault  a reçu ce vendredi un rapport) et sur la situation à France Télécom après la mise en examen du P-Dg. Sans rapport avec la poutine, à tel point que le président Hollande a carrément refusé de prendre position sur le second point, rappelant que le Conseil d’administration de la société devait au préalable donner son avis.

Le bœuf canadien et les produits laitiers sont parmi les obstacles de l’accord de libre-échange entre la Canada et l’Europe, expliquent Les Échos. Lors du point de presse (à visionner ci-dessous), le Premier ministre canadien a indiqué qu’il ne trouvait pas souhaitable de fixer une date butoir pour un accord, et préférait continuer à discuter « dans le meilleur intérêt de tous les Canadiens ». Mieux vaut un bon accord qu’un accord bâclé, et le président français semble approuver. Depuis le début des pourparlers en mai 2009, la date a été plusieurs fois repoussée.

De son côté, le président Hollande a annoncé qu’il se rendrait l’an prochain au Canada et qu’il avait invité le Premier ministre canadien à la fois au 70e anniversaire du débarquement en Normandie et au 100e anniversaire du déclenchement de la Grande Guerre.

Par ailleurs, Stephen Harper (remercié par François Hollande pour l’appui logistique du Canada au Mali et qui n’a pas tari d’éloges sur la position de la France dans ce domaine) est désormais convaincu que la Syrie de Bachar al-Assad a utilisé des armes chimiques; François Hollande ne voit d’issue en Syrie que par le départ de Bachar al-Assad.