Archives de Tag: radicalisation

L’Appel de Québec est en ligne

Les participants de la Conférence Québec UNESCO, réunis à la Capitale nationale depuis dimanche 30 octobre, souhaitent « mettre en place un environnement inclusif et pertinent propre à assurer la prévention efficace de la radicalisation et de l’extrémisme violent ».

Illustration: dans un couloir du Centre des congrès de Québec, la version anglaise est annoncée pour bientôt (photo: F.A.)

Illustration (cliquez pour voir en grand): dans un couloir du Centre des congrès de Québec, la version anglaise est annoncée pour bientôt (photo: F.A.)

La radicalisation violente n’étant pas l’apanage d’une seule religion, d’une seule idéologie, ou d’un seul peuple, les congressistes estiment que la prévention « est une responsabilité commune au regard des principes et des valeurs consacrés par de nombreux instruments internationaux relatifs aux droits de la personne ».

Un texte en sept considérants, que la ministre des Relations internationales et de la Francophonie Christine St-Pierre avait appelé de ses vœux dès dimanche après-midi, détaille les cinq points de cet Appel de Québec.

 


À Paris, Rob Nicholson a rencontré Laurent Fabius

Nommé en février ministre des Affaires étrangères du Canada, Rob Nicholson a entamé ce lundi une visite en France, qui se déroule en parallèle des rencontres bilatérales franco-québécoises.

Le ministre Nicholson, ici en compagnie de Laurent Fabius, a réservé sa première sortie officielle à la France.

Le ministre Nicholson, ici en compagnie de Laurent Fabius, a réservé sa première sortie officielle à la France (Photo CC BY-NC-ND 2.0 du MAECD).

La France est donc la première destination du nouveau ministre des Affaires étrangères, dont la nomination avait été critiquée du fait de sa carence dans la langue de Molière. L’information n’a été donnée que dimanche 1er mars par les services du ministère canadien.

Comme l’indique l’agenda hebdomadaire de Laurent Fabius, une rencontre avec son homologue canadien avait lieu au Quai d’Orsay ce lundi 2 mars à 15h, alors que le chef de la diplomatie française avait prévu d’être à 16h30 à l’Élysée, ou le président Hollande recevait le Premier ministre québécois Philippe Couillard.

MM. Nicholson et Fabius se sont rencontrés « pour discuter de l’engagement du Canada et de la France sur de grandes questions internationales d’intérêt mutuel« , indique ce lundi le ministère canadien des Affaires étrangères. L’entrevue a porté notamment sur la crise en Ukraine, ainsi que sur les efforts de la coalition contre le groupe armé « État islamique« , le Canada et la France étant tous deux membres de la coalition. L’entretien a également porté sur les mesures pour contrer la radicalisation, indique-t-on à Ottawa. « Les attentats au Canada et en France ont clairement démontré que le terrorisme a une portée mondiale et que les alliés doivent continuer à intensifier leurs efforts pour lutter contre ces affronts à notre liberté« , a déclaré le ministre Nicholson.

MM. Nicholson et Fabius ont également discuté des liens commerciaux entre le Canada et la France, ainsi que de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques qui aura lieu à Paris en décembre 2015. Des thèmes qui doivent également être abordés dans le cadre des rencontres alternées France-Québec.

Le ministre Nicholson doit également visiter la Grande Synagogue de Paris, qui « a fourni aux Juifs parisiens un lieu de culte reflétant le développement extraordinaire qu’a connu la communauté sur le plan démographique, économique et culturel à la fin du 19e siècle« , précisait le communiqué de dimanche.

Mise à jour (14h40 HE): dans un nouveau communiqué à lire ici, on apprend que le ministre canadien des Affaires étrangères s’est rendu à la Grande synagogue de Paris, rue de la Victoire. Au cours de cette visite, il a « insisté sur la détermination du Canada à dénoncer la haine ancestrale qu’est l’antisémitisme, et toutes ses incarnations modernes« , indique ce communiqué. Une visite saluée sur Twitter par un jeune Canadien vivant en Suisse.