Archives de Tag: ONU

François Delattre est rappelé à Paris, Nicolas de Rivière lui succède à l’ONU

Après quinze ans sans discontinuer sur le continent nord-américain, l’ambassadeur de France à l’ONU François Delattre est rappelé en France. Il va être remplacé à New York par Nicolas de Rivière, dont la prise de fonctions devrait avoir lieu le 1er juillet.

  • Le Journal officiel de ce jeudi 2 mai annonce l’installation pour le 1er juillet de Nicolas de Rivière à la Représentation permanente de la France à l’ONU. Il y sera ambassadeur, en remplacement de François Delattre, dont la même édition du Journal officiel indique qu’il succèdera au Quai d’Orsay à Maurice Gourdault-Montagne, qui prend bientôt sa retraite.
  • Au cours de sa carrière, que nous avions résumée en juin 2014 à l’occasion de sa mutation à l’ONU, l’ambassadeur François Delattre aura passé près de vingt ans sur le continent nord-américain:  quatre ans au service presse de l’ambassade de France à Washington (1998-2002), deux ans en France auprès du ministre des Affaires étrangères Dominique de Villepin, et depuis 2004 entre New York, Ottawa, Washington et la représentation permanente à l’ONU. Sa dénonciation de la position des États-Unis sur le viol comme arme de guerre, voici une dizaine de jours, restera sans doute longtemps dans les mémoires…
  • Point commun entre François Delattre et Nicolas de Rivière: tous deux faisaient partie de la délégation française désignée en septembre 1994 pour la 60e assemblée générale de l’ONU. Dans la même délégation, on trouvait aussi Dominique de Villepin. Ce détail figure au Journal officiel du 29 septembre 1994 (par ici).
  • Depuis 2015 au Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes (HCE, créé en 2013 par François Hollande), Nicolas de Rivière a entamé sa carrière au Quai d’Orsay à la sous-direction des Nations-Unies, des organisations internationales, des Droits de l’Homme et de la Francophonie (1992-1994, second septennat de François Mitterrand) et en a été le directeur de 2011 à 2014 (fin du mandat de Nicolas Sarkozy et début du mandat de François Hollande).

La situation en Syrie préoccupe la France, le Canada, et les USA 

Dans une déclaration conjointe rendue publique ce mercredi 7 décembre, les chefs d’État et de Gouvernement de la France, de l’Allemagne, du Canada, des États-Unis, de l’Italie et du Royaume-Uni s’inquiètent de la situation à Alep.

Ces pays appellent la Russie et l’Iran à « user de leur influence » afin que le régime syrien accepte le plan de l’ONU, rejeté lundi en raison du veto de la Russie et de la Chine.

« Une catastrophe humanitaire se produit juste sous nos yeux », disent les pays signataires, ajoutant qu’hôpitaux et écoles « sont utilisés comme cibles pour saper le moral des populations » et estimant que « l’urgence absolue est un cessez-le-feu immédiat ». L’intégralité de la déclaration commune, rappelant aussi que le Secrétaire général de l’ONU a parlé de « crimes de guerre » est à lire ici.

Quelques heures avant ce communiqué, on apprenait que l’armée avait pris le contrôle de la vieille ville d’Alep.

Un réseau mondial des coopératives de presse

À l’occasion du Sommet international des coopératives (SICoop), dont la troisième édition se tenait à Québec du 9 au 13 octobre 2016, des journalistes couvrant l’événement ont décidé d’unir leurs efforts « pour promouvoir plus que jamais les valeurs coopératives dans le monde ».

Sur les six journalistes à l’initiative de ce réseau, au moins deux étaient déjà venus à Québec en octobre 2012 et en octobre 2014 pour les précédentes éditions du SICoop; fondée en 2010 à l’occasion de la Conférence de Lévis (Québec) la Coop de presse Ensemble avait aussi été représentée à chaque édition du Sommet.

Ces six membres-fondateurs (trois femmes et trois hommes) disent avoir « bien saisi l’importance pour le mouvement coopératif de mieux se faire connaître auprès de la population [l’un des nombreux thèmes abordés la semaine passée à Québec, et sur lequel nous reviendrons] et entendent bien se saisir des enjeux de l’heure pour mettre en lumière la vitalité de ces entreprises partout dans le monde ».

Les personnes à l’initiative de NewsQoop-NQC (Nouvelles de Qualité Coopérative) affichent l’ambition de promouvoir les valeurs et principes de l’Alliance coopérative internationale (ACI, dont le siège est désormais transféré à Bruxelles) et privilégier les 17 objectifs de développement durable définis par l’ONU en 2015. Les journalistes à l’origine de cette structure proviennent d’Amérique du Nord (Canada et Québec) et d’Europe (Portugal et France). Il s’agit de (de gauche à droite sur la photo):

coop_journalistes

Cinq des six fondateurs du réseau (photo DR)

– Carlos Wehdorn (région de Porto, Portugal), Cooperativa de Solidariedade Social Povo Portuense;

– Fernando Neves Rodrigues Martinho (Portugal), NewsCoop;

– Sarah Arthurs (Calgary, Canada), NewsCoop;

– Nathalie Deraspe (région des Laurentides, Québec), présidente de la coopérative de presse Ensemble;

– Paulo Jorge Teixeira (Rio Tinto, région de Porto, Portugal), président de Cooperativa de Solidariedade Social Povo Portuense;

– Viviane Neiter (Nancy, France), enseignante, conférencière, journaliste free-lance (absente de la photo, ayant dû quitter Québec pour Montréal dès la fin du SICoop).

Le réseau NewsQoop-NQC « permettra de partager information, reportages et expertises au sein des organes de communication de presse de chaque pays représenté », ses journalistes souhaitant « faire rayonner une information éthique de qualité ». Les six fondateurs se donnent deux ans pour finaliser leur projet en créant une coopérative mondiale de journalisme présente sur tous les continents. Pourquoi deux ans? Parce qu’à Québec dans deux ans devrait avoir lieu -comme chaque mois d’octobre des années paires- le prochain Sommet international des coopératives.

Soir Américain ayant assisté au SICoop 2016, n’hésitez pas à nous contacter [coordonnées par ici] si vous souhaitez être mis en contact avec l’un(e) des initiateurs(trices) de ce projet.

Enregistrer

François Delattre nommé à l’ONU

M. François Delattre, ambassadeur de France au Canada de 2008 à 2011, qui avait été nommé ambassadeur aux États-Unis en 2011, rejoint l’ONU, indique ce mercredi 11 juin un communiqué relatif au conseil des ministres du jour.

M. Delattre a été en poste à Bonn (Allemagne) de 1989 à 1991, où il suivait notamment des dossiers liés à la réunification.

Nommé à la Direction des Affaires stratégiques et du désarment au Quai d’Orsay (1991-1993), puis au cabinet du ministre des Affaires étrangères Alain Juppé (1993-1995), il avait notamment en charge le suivi des questions de défense et de sécurité européennes et transatlantiques.

En 1998, François Delattre a quitté le Quai d’Orsay, cette fois pour l’Amérique du Nord. Jusqu’en 2002, il était directeur du service de presse et de communication de l’Ambassadeur de France à Washington. Après un bref retour à Paris -il a été directeur-adjoint de cabinet du ministre des Affaires étrangères Dominique de Villepin de 2002 à 2004, M. Delattre était muté à New-York comme Consul général jusqu’en 2008.

De 2008 à 2011, ce diplomate s’est retrouvé Ambassadeur de France au Canada, avant d’être nommé en février 2011 Ambassadeur de France aux États-Unis. Âgé de cinquante ans, il quitte désormais Washington pour l’ONU, dont le siège est à… Manhattan, comme le Consulat général de France qu’il a quitté voici trois ans.

Pour mémoire, la résidence de l’ambassadeur de France auprès de l’ONU fait partie des propriétés que la République cherche à vendre à l’étranger.