Archives de Tag: Laurent Fabius

À Paris, Rob Nicholson a rencontré Laurent Fabius

Nommé en février ministre des Affaires étrangères du Canada, Rob Nicholson a entamé ce lundi une visite en France, qui se déroule en parallèle des rencontres bilatérales franco-québécoises.

Le ministre Nicholson, ici en compagnie de Laurent Fabius, a réservé sa première sortie officielle à la France.

Le ministre Nicholson, ici en compagnie de Laurent Fabius, a réservé sa première sortie officielle à la France (Photo CC BY-NC-ND 2.0 du MAECD).

La France est donc la première destination du nouveau ministre des Affaires étrangères, dont la nomination avait été critiquée du fait de sa carence dans la langue de Molière. L’information n’a été donnée que dimanche 1er mars par les services du ministère canadien.

Comme l’indique l’agenda hebdomadaire de Laurent Fabius, une rencontre avec son homologue canadien avait lieu au Quai d’Orsay ce lundi 2 mars à 15h, alors que le chef de la diplomatie française avait prévu d’être à 16h30 à l’Élysée, ou le président Hollande recevait le Premier ministre québécois Philippe Couillard.

MM. Nicholson et Fabius se sont rencontrés « pour discuter de l’engagement du Canada et de la France sur de grandes questions internationales d’intérêt mutuel« , indique ce lundi le ministère canadien des Affaires étrangères. L’entrevue a porté notamment sur la crise en Ukraine, ainsi que sur les efforts de la coalition contre le groupe armé « État islamique« , le Canada et la France étant tous deux membres de la coalition. L’entretien a également porté sur les mesures pour contrer la radicalisation, indique-t-on à Ottawa. « Les attentats au Canada et en France ont clairement démontré que le terrorisme a une portée mondiale et que les alliés doivent continuer à intensifier leurs efforts pour lutter contre ces affronts à notre liberté« , a déclaré le ministre Nicholson.

MM. Nicholson et Fabius ont également discuté des liens commerciaux entre le Canada et la France, ainsi que de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques qui aura lieu à Paris en décembre 2015. Des thèmes qui doivent également être abordés dans le cadre des rencontres alternées France-Québec.

Le ministre Nicholson doit également visiter la Grande Synagogue de Paris, qui « a fourni aux Juifs parisiens un lieu de culte reflétant le développement extraordinaire qu’a connu la communauté sur le plan démographique, économique et culturel à la fin du 19e siècle« , précisait le communiqué de dimanche.

Mise à jour (14h40 HE): dans un nouveau communiqué à lire ici, on apprend que le ministre canadien des Affaires étrangères s’est rendu à la Grande synagogue de Paris, rue de la Victoire. Au cours de cette visite, il a « insisté sur la détermination du Canada à dénoncer la haine ancestrale qu’est l’antisémitisme, et toutes ses incarnations modernes« , indique ce communiqué. Une visite saluée sur Twitter par un jeune Canadien vivant en Suisse.

Un champ d’action très élargi pour Laurent Fabius

Dans un entretien au Parisien mis en ligne ce dimanche, Laurent Fabius, toujours en charge des Affaires étrangères dans le nouveau gouvernement, indique l’ensemble de ses attributions.

Le Quai d’Orsay aura compétence pour la diplomatie en général, ainsi que pour les affaires européennes, le développement, les Français de l’étranger, la francophonie. En plus, le commerce extérieur et le tourisme en relèveront désormais, confirme M. Fabius, qui précise que le but d’un tel regroupement est l’efficacité et la cohérence.

Son entretien dans Le Parisienest à lire ici.

Jambons ministériels

« Je pars avec deux jambons sous le bras », avait averti Guillaume Garot en dévoilant le nouveau logo du porc du Sud-Ouest. Le ministre délégué à l’agroalimentaire était attendu quelques jours plus tard à New York où, en compagnie de Laurent Fabius, il devait tenter de « vendre » du jambon du Pays Basque.

On connait les Américains: tout comme les Canadiens, ils sont très pointilleux sur les importations de produits alimentaires. Durant la campagne électorale, le candidat Frédéric Lefebvre s’était ému du sort de quelques centaines de kilos de mimolette, au point d’en faire, une fois élu, une question écrite à la ministre en charge du Commerce extérieur Nicole Bricq.

Il faut croire que le message n’est pas passé entre les ministères. Ainsi, on apprend dans La République des Pyrénées que les jambons ont subi « de multiples péripéties » pour arriver à destination. On imagine la scène, mais sans Bourvil ni Gabin, et en couleurs.

laurent-fabius-ministre-des-affaires-etrangeres-et_1399184_460x306 (1)
Les deux ministres et un jambon (Consortium du jambon de Bayonne)

Et un blogue précise même que le ministre délégué s’est fait attraper par les douanes américaines, disant tenir cette information de Ouest-France. On ne sait si c’est du lard ou du cochon, mais à Soir Américain on ne trouve pas cette précision sur Internet. Soit c’est une légère exagération, soit c’est paru dans la version papier uniquement; mais les « multiples péripéties » évoquées par La République des Pyrénées corroborent la fierté de M. Garot lorsque le nouveau logo a été dévoilé.

On notera que la dépêche Reuters qui relate la présentation des jambons à New York est datée de… Paris et cite un communiqué ministériel.  Il n’est donc pas étonnant que, selon cette dépêche, les deux jambons en question aient été « exportés aux Etats-Unis par le Consortium du jambon de Bayonne ». Cette dépêche Reuters, remonte au 1er octobre, mais elle a été rééditée le 6 octobre sans qu’un seul mot en soit modifié. Deux dépêches pour deux jambons.

En février 2012 déjà, Reuters évoquait cette volonté d’introduire du jambon basque aux Etats-Unis, précisant qu’on le consommait déjà au Canada, au Japon et à Hong Kong.