Archives de Tag: Langue Française

Consultation «Mon idée pour le français»

Le président Macron souhaite mobiliser les acteurs de la francophonie pour identifier de nouvelles propositions visant à moderniser l’usage du français, promouvoir la langue française et le plurilinguisme dans le monde.

Afin de recueillir des idées et propositions, Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État auprès du ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères, et Françoise Nyssen, ministre française de la Culture, ont lancé le 26 janvier 2018, une vaste consultation, avec notamment l’ouverture de la plateforme en ligne « Mon idée pour le français ».

Cette plateforme aux citoyens français « mais aussi à tous les francophones et francophiles à travers le monde« , précise un communiqué du consulat général de France à Toronto. Les contributions peuvent être déposées jusqu’au 20 mars 2018,… date de la Journée internationale de la Francophonie.

« Au-delà du recueil de propositions, la plateforme vise à promouvoir la richesse de la communauté francophone internationale et mettre en lumière l’enjeu et le potentiel de la langue française et du plurilinguisme« , ajoute la représentation diplomatique française à Toronto.

Par ailleurs, les 14 et 15 février, une conférence internationale pour la langue française et le plurilinguisme dans le monde réunira à Paris des personnalités et acteurs de la société civile et des jeunes citoyens de différentes nationalités engagés localement dans des démarches innovantes. Ce séminaire vise à mettre en place des recommandations pour la promotion de la langue française et du plurilinguisme dans le monde, qui seront transmises au Président de la République.

C’est la synthèse de ces journées parisiennes de février et des contributions venues du monde entier qui permettra d’orienter et de consolider un plan d’ensemble pour le français et le plurilinguisme dans le monde que le président Macron souhaite voir adopter en 2018.

Publicités

Le Français, langue des affaires

« Persuadé que la langue française est un outil au service de la croissance économique, de la compétitivité et du développement de l’emploi, le ministère des Affaires étrangères souhaite que la Francophonie se saisisse pleinement de sa dimension économique », indique le Consulat général de France à Vancouver dans un communiqué publié la semaine dernière sur son Site Internet.

Dans le cadre de l’incitation aux entreprises françaises à investir dans l’espace francophone, le MAE a commandité une étude sur la place du Français dans le monde des affaires. Le ministère en faisait état ici en janvier dernier, avec quelques liens de référence pas inintéressants. Fort copieuse (145 pages), l’étude est à consulter en PDF.

Bien sûr, on pourrait penser cette étude biaisée, du simple fait qu’elle répond à une demande française. Mais en août 2011 l’agence Bloomberg avait placé la langue française en troisième position dans le monde des affaires. En effet, dans ce tableau (qui exclut l’anglais) le français arrive deuxième derrière le mandarin malgré l’énorme différentiel de population pratiquant la langue. La dépêche explicative de l’essentiel de ce tableau est à lire ici (en anglais).

On peut dès lors s’interroger sur ce qui a pu pousser l’architecte français Philippe Starck à venir à Montréal faire une conférence… en anglais, pour laquelle, relève le HuffingtonPost québécois, il avait « un fort accent français devant un public en majorité francophone ».

Notons que cette pratique de la langue française laisse des traces dans la « littérature » depuis des décennies. « Le français, langue des affaires », de André Clas et Paul A. Horguelin a été édité pour la troisième fois à Montréal en 1991, indique la base Erudit. La première édition remonte à 1969, la deuxième à 1979. Le sujet n’est donc vraiment pas nouveau, mais d’un côté de l’Atlantique comme de l’autre, il est bon parfois de le rappeler.