Archives de Tag: États-Unis

François Delattre est rappelé à Paris, Nicolas de Rivière lui succède à l’ONU

Après quinze ans sans discontinuer sur le continent nord-américain, l’ambassadeur de France à l’ONU François Delattre est rappelé en France. Il va être remplacé à New York par Nicolas de Rivière, dont la prise de fonctions devrait avoir lieu le 1er juillet.

  • Le Journal officiel de ce jeudi 2 mai annonce l’installation pour le 1er juillet de Nicolas de Rivière à la Représentation permanente de la France à l’ONU. Il y sera ambassadeur, en remplacement de François Delattre, dont la même édition du Journal officiel indique qu’il succèdera au Quai d’Orsay à Maurice Gourdault-Montagne, qui prend bientôt sa retraite.
  • Au cours de sa carrière, que nous avions résumée en juin 2014 à l’occasion de sa mutation à l’ONU, l’ambassadeur François Delattre aura passé près de vingt ans sur le continent nord-américain:  quatre ans au service presse de l’ambassade de France à Washington (1998-2002), deux ans en France auprès du ministre des Affaires étrangères Dominique de Villepin, et depuis 2004 entre New York, Ottawa, Washington et la représentation permanente à l’ONU. Sa dénonciation de la position des États-Unis sur le viol comme arme de guerre, voici une dizaine de jours, restera sans doute longtemps dans les mémoires…
  • Point commun entre François Delattre et Nicolas de Rivière: tous deux faisaient partie de la délégation française désignée en septembre 1994 pour la 60e assemblée générale de l’ONU. Dans la même délégation, on trouvait aussi Dominique de Villepin. Ce détail figure au Journal officiel du 29 septembre 1994 (par ici).
  • Depuis 2015 au Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes (HCE, créé en 2013 par François Hollande), Nicolas de Rivière a entamé sa carrière au Quai d’Orsay à la sous-direction des Nations-Unies, des organisations internationales, des Droits de l’Homme et de la Francophonie (1992-1994, second septennat de François Mitterrand) et en a été le directeur de 2011 à 2014 (fin du mandat de Nicolas Sarkozy et début du mandat de François Hollande).

Européennes: plus de 70 bureaux de vote ouverts le 25 mai 2019

À l’occasion de l’élection des représentants au Parlement européen le samedi 25 mai (*), le Quai d’Orsay, dans un arrêté du 12 avril publié au JORF nº100 du 28 avril, indique la liste des bureaux de vote ouverts par les ambassades et postes consulaires dans le monde. Au Canada et aux USA, ils sont plus nombreux qu’en 2014, où européennes consulaires se déroulaient simultanément.

En 2014, trois postes consulaires acceptaient les électeurs jusqu’à 19h: Doha, Koweit, et Québec. En revanche, en 2019, aucun poste consulaire des USA et du Canada n’a eu pour consigne de ne fermer qu’à 19h: les bureaux concernés cette année se trouvent en Australie, au Kenya, et en Malaisie. Sauf mise à jour nouvelle, tous les bureaux de vote des USA et du Canada seront ouverts de 8h à 18h, heure légale locale. Mais c’est peu probable, au vu des redéploiements sur la première circonscription des Français hors de France.

Au Canada:

Pour la circonscription de Montréal, 17 bureaux de vote sont prévus au collège Stanislas, mais les électeurs de Gatineau -bien que dans la circonscription de Montréal- votent à Ottawa, plus proche. Montréal ne comptait que six bureaux en 2014, cinq à Stanislas et un à Ottawa. En nombre de Français inscrits sur la liste électorale consulaire (LEC), Montréal est la plus grande ville hors d’Europe.

Un bureau est prévu à Moncton, au Consulat général de France. Il n’y en avait pas en 2014.

Trois bureaux sont prévus pour la circonscription de Toronto, deux à Toronto (un de plus qu’en 2014) et un à Ottawa, avec les électeurs de Gatineau.

Pour la très vaste circonscription de Québec, qui va du Nunavut à Trois-Rivières et du Blanc-Sablon à la Pointe Louis XIV), les deux bureaux de vote seront au Collège Stanislas de Québec (un seul en 2014, où le scrutin se déroulait dans la salle mitoyenne de celle des élections consulaires).

La circonscription de Vancouver comptera quatre bureaux de vote (contre un en 2014): ils seront répartis à Vancouver, Victoria, Calgary et Edmonton.

Aux États-Unis:

Trois bureaux seront ouverts sur la circonscription d’Atlanta (Atlanta, Greenville et Raleigh).

Deux bureaux seront ouverts à Boston, contre un en 2014.

Quatre bureaux sont prévus sur la circonscription consulaire de Chicago: le supplémentaire par rapport à 2014 est celui de Cincinnati.

Austin, Dallas, Huston: trois bureaux pour la circonscription de Huston. Pour La Nouvelle Orleans, c’est inchangé aussi: un bureau au Consulat général.

Dans la circonscription de Los Angeles, six bureaux, contre cinq voici cinq ans. Celui de Albuquerque disparaît, mais deux supplémentaires seront ouverts à LA. Renseignez-vous pour savoir où vous êtes appelés à voter…

La circonscription de Miami est couverte par cinq bureaux, dans les mêmes quatre villes qu’en 2014.

Huit bureaux de vote seront ouverts dans la circonscription de New York, soit deux de plus. En fait, par rapport à 2014, le bureau des Bermudes s’est volatilisé, tout comme celui de Princeton. Jersey, Mamaroneck, Brooklyn et Manhattan se maintiennent et quatre sont déployés à New York (deux au consulat et deux dans des établissements d’enseignement).

San Francisco passe à douze bureaux, contre… trois voici cinq ans. Là aussi soyez vigilants par rapport aux courriels que vous recevrez ou avez déjà reçus!

La circonscription de Washington, inchangée, reste à trois bureaux: un à Philadelphie et deux dans la capitale.

Procurations:

Si vous ne pouvez pas vous déplacer le samedi 25 mai, mais voter tout de même, une seule solution s’offre à vous: la procuration. Une procuration ne peut-être établie qu’à destination d’une personne inscrite sur la même liste électorale que celle où vous figurez.

Il arrive qu’on ne connaisse personne proche du bureau de vote auquel on est rattaché. Pas de stress: le mieux est de prendre contact avec le parti soutenant la liste de son choix. Dans les structures suffisamment bien organisées, on saura vous trouver une personne digne de confiance et vous communiquer son adresse courriel.

Certains consulats organisent des tournées: vous pouvez donc en profiter si vous résidez loin d’un poste diplomatique.

Si vous êtes en voyage en France, vous pouvez vous rendre dans un commissariat, un tribunal d’instance, ou une gendarmerie. Si vous êtes en vacances n’importe où dans le monde, vous pouvez faire cette démarche dans un poste consulaire ou auprès d’un consul honoraire. Tout est détaillé sur le site du ministère.

Précisions:

Une nouveauté cette année: la France revient à la circonscription unique, comme elle l’était avant le scrutin de 2004. Les Français hors Union européenne, qui avaient recouvré le droit de vote en 2014 depuis le découpage en grandes regions, ne sont donc plus rattachés à l’Ile-de-France comme ils l’étaient en 2014.

La sortie prévue de la Grande-Bretagne avait attribué 79 sièges à la France. Mais le « non Brexit » fait que seulement 74 parlementaires français siégeront dans un premier temps. Une fois la désunion du Royaume-Uni de l’Union actée, les places des Britanniques seront alors redistribuées et la France récupèrera les cinq parlementaires prévus. Aussi le gouvernement a déposé un projet de loi « relatif à l’entrée en fonction des représentants du Parlement européen élus en France en 2019 ». Présenté en conseil des ministres le 24 avril, à un mois du scrutin, le projet de loi nº 1880 sera examiné en procédure accélérée, indique le Journal officiel du 25 avril.

Les listes des candidats doivent être déposées au plus tard le 3 mai. Néanmoins le gouvernement a déjà autorisé la circulation des poids-lourds en France le 1er mai, le 8 mai, ainsi que trois fin de semaine pour l’organisation matérielle du scrutin, alors que la circulation de ces engins est strictement encadrée les fins de semaine et les jours fériés.

(*) Pour la France, le scrutin se déroule le samedi 25 mai 2019 dans les territoires suivants du nord au sud:

– Saint-Pierre et Miquelon

– Amérique du Nord

– Amérique centrale

– Guadeloupe, Saint-Martin, Saint-Barthelemy

– Martinique 

– Guyane 

– Amérique du Sud 

Il a lieu le dimanche 26 mai pour les autres Français, dans le reste du monde.

En 2019, c’est durant la période du 23 au 26 mai que l’ensemble des 28 pays de l’Union européenne se rend aux urnes. Le Parlement européen a mis en place un site dédié aux élections de 2019 dans lequel vous trouverez diverses informations, un quizz, et (dans un mois) les resultats.

Annulation des élections à l’AFE de la circonscription États-Unis

Le Conseil d’État a rendu ce 10 décembre 2014 une décision concernant l’élection des conseillers à l’Assemblée des Français de l’étranger qui s’est tenue le 21 juin 2014 dans la circonscription des États-Unis.

Lors de cette élection, la liste « Union républicaine pour les États-Unis » avait obtenu quatre sièges avec 17 voix, la liste « Français d’Amérique ensemble » deux sièges avec 11 voix et la liste « Français de gauche des États-Unis » un siège avec 8 voix. Damien Regnard, tête-de-liste de « Français d’Amérique Ensemble » avait indiqué dès le 23 juin que son équipe allait déposer un recours en raison de non-respect des règles de vote anticipé à San Francisco. Le Conseil d’État reconnait que, contrairement aux prescriptions de l’article 22 de la loi du 22 juillet 2013 relative à la représentation des Français établis hors de France, quatre bulletins de vote remis au consul général de San Francisco étaient contenus dans un pli qui n’avait pas été signé par l’électeur; Ceci altérant la sincérité du scrutin, le bureau de vote de New York aurait dû les déclarer nuls.

Les opérations électorales sont donc annulées.

Dans une autre décision prise le même jour, le Conseil d’État a rejeté le recours déposé dans le cadre de l’élection des conseillers consulaires de la 6ème circonscription des États-Unis (Washington). Ce recours portait sur un courriel envoyé par l’une des membres de la liste « Union UMP/UFE – Circonscription de Washington » à dix-huit électeurs, invitant chacun d’entre eux, s’il rencontrait des difficultés techniques pour voter par correspondance électronique, à lui transférer ses codes électroniques de vote. Le CE a statué que »étant donné qu’il n’est pas établi que les deux votes émis par la voie électronique par les destinataires du courriel litigieux aient été effectués sous une fausse identité, cette circonstance, pour regrettable qu’elle soit, n’a pas été de nature à altérer la sincérité du scrutin« , et rejette donc le recours en annulation.

François Delattre nommé à l’ONU

M. François Delattre, ambassadeur de France au Canada de 2008 à 2011, qui avait été nommé ambassadeur aux États-Unis en 2011, rejoint l’ONU, indique ce mercredi 11 juin un communiqué relatif au conseil des ministres du jour.

M. Delattre a été en poste à Bonn (Allemagne) de 1989 à 1991, où il suivait notamment des dossiers liés à la réunification.

Nommé à la Direction des Affaires stratégiques et du désarment au Quai d’Orsay (1991-1993), puis au cabinet du ministre des Affaires étrangères Alain Juppé (1993-1995), il avait notamment en charge le suivi des questions de défense et de sécurité européennes et transatlantiques.

En 1998, François Delattre a quitté le Quai d’Orsay, cette fois pour l’Amérique du Nord. Jusqu’en 2002, il était directeur du service de presse et de communication de l’Ambassadeur de France à Washington. Après un bref retour à Paris -il a été directeur-adjoint de cabinet du ministre des Affaires étrangères Dominique de Villepin de 2002 à 2004, M. Delattre était muté à New-York comme Consul général jusqu’en 2008.

De 2008 à 2011, ce diplomate s’est retrouvé Ambassadeur de France au Canada, avant d’être nommé en février 2011 Ambassadeur de France aux États-Unis. Âgé de cinquante ans, il quitte désormais Washington pour l’ONU, dont le siège est à… Manhattan, comme le Consulat général de France qu’il a quitté voici trois ans.

Pour mémoire, la résidence de l’ambassadeur de France auprès de l’ONU fait partie des propriétés que la République cherche à vendre à l’étranger.

Deux nouveaux diplomates en poste aux États-Unis

Le Journal officiel du 1er juin 2014 annonce six nominations, dont deux concernent directement la représentation de la France aux États-Unis.

Par décret du 30 mai, M. Vincent Floreani, conseiller des affaires étrangères, est nommé consul général à Chicago, en remplacement de M. Graham Paul, appelé à d’autres fonctions. Actuellement Porte-parole adjoint et Directeur adjoint de la communication et de la presse au ministère des Affaires étrangères, il a été Premier conseiller à l’ambassade de France aux Émirats-Arabes Unis entre 2008 et 2011. Ce diplomate a débuté en consulat avant de devenir énarque (1999).

Par décret du 30 mai également, M. Grégor Trumel, conseiller des affaires étrangères, est nommé consul de France à La Nouvelle-Orléans, en remplacement de M. Jean-Claude Brunet, appelé à d’autres fonctions. Actuellement Premier conseiller à l’Ambassade de France au Danemark, après avoir évolué au sein des ressources humaines du ministère des Affaires étrangères (2006-2010), il a également été Premier secrétaire à l’Ambassade de France aux Pays-Bas.

Jambons ministériels

« Je pars avec deux jambons sous le bras », avait averti Guillaume Garot en dévoilant le nouveau logo du porc du Sud-Ouest. Le ministre délégué à l’agroalimentaire était attendu quelques jours plus tard à New York où, en compagnie de Laurent Fabius, il devait tenter de « vendre » du jambon du Pays Basque.

On connait les Américains: tout comme les Canadiens, ils sont très pointilleux sur les importations de produits alimentaires. Durant la campagne électorale, le candidat Frédéric Lefebvre s’était ému du sort de quelques centaines de kilos de mimolette, au point d’en faire, une fois élu, une question écrite à la ministre en charge du Commerce extérieur Nicole Bricq.

Il faut croire que le message n’est pas passé entre les ministères. Ainsi, on apprend dans La République des Pyrénées que les jambons ont subi « de multiples péripéties » pour arriver à destination. On imagine la scène, mais sans Bourvil ni Gabin, et en couleurs.

laurent-fabius-ministre-des-affaires-etrangeres-et_1399184_460x306 (1)
Les deux ministres et un jambon (Consortium du jambon de Bayonne)

Et un blogue précise même que le ministre délégué s’est fait attraper par les douanes américaines, disant tenir cette information de Ouest-France. On ne sait si c’est du lard ou du cochon, mais à Soir Américain on ne trouve pas cette précision sur Internet. Soit c’est une légère exagération, soit c’est paru dans la version papier uniquement; mais les « multiples péripéties » évoquées par La République des Pyrénées corroborent la fierté de M. Garot lorsque le nouveau logo a été dévoilé.

On notera que la dépêche Reuters qui relate la présentation des jambons à New York est datée de… Paris et cite un communiqué ministériel.  Il n’est donc pas étonnant que, selon cette dépêche, les deux jambons en question aient été « exportés aux Etats-Unis par le Consortium du jambon de Bayonne ». Cette dépêche Reuters, remonte au 1er octobre, mais elle a été rééditée le 6 octobre sans qu’un seul mot en soit modifié. Deux dépêches pour deux jambons.

En février 2012 déjà, Reuters évoquait cette volonté d’introduire du jambon basque aux Etats-Unis, précisant qu’on le consommait déjà au Canada, au Japon et à Hong Kong.

Délivrance des passeports: la liste des consuls honoraires encore modifiée

L’arrêté du 5 juin 2013 portant habilitation des consuls honoraires en vue de la remise des passeports à leur titulaire est paru au Journal Officiel du 20 juin 2013. Il modifie la liste précédente, définie par l’arrêté du 9 juillet 2012.

Au Canada, l’habilitation est retirée au consul honoraire d’Edmonton. Les consuls honoraires de Chicoutimi, Halifax, Rouyn-Noranda, Saint-Jean du Nouveau-Brunswick, Saint-Jean de Terre-Neuve, Saskatoon, Sherbrooke, Sudbury, Whitehorse et Winnipeg conservent leur habilitation.

Aux États-Unis, trois nouveaux consuls honoraires sont habilités: il s’agit des consuls honoraires d’Auburn (Alabama), de Sacramento (Californie), et de Savannah (Géorgie). Les 52 autres consuls honoraires conservent leur habilitation.

Un consul honoraire, généralement français (parfois du pays hôte) ou résident de longue durée, est considéré comme fonctionnaire consulaire d’un statut particulier ; il est autorisé à exercer une activité professionnelle rémunérée et accomplit, en principe, sa mission bénévolement.