Archives de Tag: Céline Clément

Le Front de Gauche appelle à voter à l’urne

Dans un courriel parvenu ce matin à 7h (heure de l’est) et intitulé « Réflexions pour le 2ème tour », le Front de Gauche invite ses électeurs du premier tour à se rendre aux urnes samedi 8 juin « face aux risques que comporte le vote électronique ».

Le Parti communiste, dont est issue la candidate Céline Clément, avait été le premier à prendre position en faveur de Franck Scemama.

« Le Front de Gauche souhaite faire barrage à la droite – et malgré notre déception quant à l’action du gouvernement, nous voulons encore croire que le PS peut mener une politique juste et pertinente, attentive aux plus vulnérables », écrivent  Mme Clément et M. Plouhinec, qui demandent à Franck Scemama de prendre position sur diverses propositions gouvernementales « qui seront bientôt débattues à l’Assemblée nationale« .

« En s’engageant sur ces sujets et en montrant clairement ses différences avec la droite de Frédéric Lefebvre, nous espérons que Franck Scemama saura donner aux plus inquiets des électeurs et des sympathisants du Front de Gauche de bonnes raisons de voter pour lui », écrivent la candidate et son suppléant, qui avaient obtenu 4,15% des suffrages exprimés.

La législative en chiffres

Le vote électronique commence demain mercredi 15 mai à 12h (heure de Paris) pour le premier tour; le second tour du vote à l’urne aura lieu le samedi 8 juin pour notre circonscription et le dimanche 9 juin pour la huitième. Quelques chiffres sur cette campagne…

Un. – C’est le nombre de courriels (le pluriel semble superflu) que Véronique Vermorel, candidate du Parti Pirate, a envoyés durant cette campagne. Ce message est parvenu ce mardi 14 à 10h30 (heure de l’est) aux électeurs de la liste consulaire. Sur son blogue, elle avait expliqué le 5 mai qu’elle ne ferait qu’un seul envoi, et promis qu’elle détruirait les fichiers.

Deux. – C’est le nombre de candidats ayant déjà siégé à l’Assemblée nationale, l’un deux fois cinq ans élu dans le Puy-de-Dôme, l’autre deux ans en remplacement d’un député des Hauts-de-Seine (lire ici); c’est aussi le nombre d’anciens de l’équipe Narassiguin à la course aux voix (lire ).

Trois. – s’il est élu, Franck Scemama (PS)  sera le troisième homme au Palais-Bourbon à être ouvertement gay. Ce mardi, Yagg indique que seuls Sergio Coronado (député EELV des Francais hors de France, 2e circo) et Franck Riester (député UMP de Seine-et-Marne) ont « fait leur coming-out à l’Assemblée nationale ». Dans sa biographie, le candidat PS indique avoir quitté Montréal pour la France à l’été 2012 afin notamment de « suivre son conjoint ».

Quatre. – le candidat S&P Karel Vereycken a expédié ce mardi un nouveau courriel aux électeurs. On y relève qu’il souhaite « l’enseignement du chant choral et de quatre langues dès l’école primaire », point qui figure d’ailleurs dans sa circulaire de campagne.

Cinq. – c’est le nombre d’hommes (sur sept visages) que l’on découvre dans l’organigramme de l’Ame Nord, l’association initiée par le candidat UMP Frédéric Lefebvre.

Six. – le nombre de rendez-vous fixés par Céline Clément, pour la deuxième fois candidate Front de Gauche, à ses électeurs, sur le calendrier de mai. Céline Clément étant repartie travailler en France (peut-être pour revenir au Québec dès 2014), sa campagne de terrain en 2013 aura été très courte.

Sept. – le nombre des « axes de propositions » de Cyrille Giraud pour EELV, qu’il développe dans sa circulaire.

Huit. – le 8 juin aura lieu le deuxième tour de scrutin à l’urne.

Neuf. – le résultat non encore officiel devrait tomber le 9 juin, après la fermeture des derniers bureaux de vote de la 8e circonscription, sans doute en fin d’après-midi, heure de l’est.

Dix. – les résultats définitifs seront selon toute vraisemblance communiqués par le ministère de l’Intérieur le 10 juin dans la matinée, heure de Paris. Dans les deux jours suivant l’élection, les résultats devraient être archivés avec les autres élections partielles de 2013.

Onze. – la commission électorale doit proclamer les résultats le mardi 11 juin.

Douze. – cette année, douze candidats (neuf hommes et trois femmes) se présentent à la législative partielle, contre dix-huit (dont cinq femmes) en 2012.

Seize. – il y a 16 districts consulaires sur l’ensemble de la circonscription. En 2012, les résultats étaient détaillés ici.

Vingt. – Un électeur sur cinq, soit 20%, s’est montré intéressé par le scrutin de 2012, qui suivait de quelques semaines la présidentielle. Plus en détails, il y avait 20,40% d’électeurs au 1er tour aux urnes (physiques ou électroniques) et 19,07% au second.

Quarante. – regroupant le Canada, deuxième plus grand pays du monde, et les USA, quatrième pays en superficie, la circonscription couvre 40 fois la taille de la France. Le nouveau mode de découpage électoral a créé les députés hors de France en diminuant le nombre de députés en France, laissant à 577 le nombre de sièges au Palais-Bourbon.

Deux cents. – c’est le nombre d’électeurs supplémentaires inscrits en 2013 sur les listes consulaires de la circonscription. Ils étaient aux dernières nouvelles 156.883 (contre 156.683 au 1er tour de 2012 et 156.645 au second tour). Toutefois, l’annexe 9 du memento du candidat n’annonce que 151.852 électeurs soit une baisse par rapport à 2012, manque vraisemblable de mise à jour.

33.100. – dans notre circonscription, le plafond des dépenses est fixé à 33.100€.

203.818. – c’est la population légale de la circonscription électorale au 1er janvier 2013. C’est ce chiffre qui sert de base à la définition du plafond des dépenses pour les élections. La population électorale est souvent confondue par les journalistes de France avec le corps électoral, qui ne représente que 156.883 électeurs (lire ci-dessus), la différence étant que les Français qui s’inscrivent au registre des Français hors de France choisissent s’ils veulent voter à l’étranger (où il résident) ou en France (où ils ont des attaches définies par le code électoral).

Un million et demi. – l’organisation de cette élection (et de celle de la 8e circo) a été provisionnée pour 1,5M€, soit 7,35$ par électeur, selon nos calculs.

Céline Clément (Front de Gauche)

Céline Clément est enseignante-chercheur en psychologie et sciences de l’éducation à l’Université de Strasbourg. Elle a été professeur associée à l’Université du Québec à Montréal. Déjà candidate pour les législatives de 2012, elle se présente à nouveau en 2013, pour monter l’engagement du FdG « auprès de tous les Français de l’Étranger, en particulier tous ceux qui subissent directement la baisse de qualité des services publics et les conséquences des politiques économiques et sociales menées en France« . Ses propositions s’inscrivent dans le cadre du Programme Partagé L’humain d’abord, et mettent l’accent sur l’éducation ou l’accès à la sécurité sociale professionnelle. Ainsi, la gratuité des lycées français est vue comme une mesure populiste; elle souhaite le développement d’une offre publique d’enseignement à distance.
Membre du Parti communiste, elle a annoncé par Twitter sa candidature le 18 avril, jour anniversaire de la création du journal L’Humanité.

Son suppléant est Jean-Baptiste Plouhinec, membre du Front de Gauche résidant au Canada depuis douze ans.