Trois listes à Québec, neuf à Montréal

Les chefs de postes consulaires du continent Américain ont jusqu’à ce dimanche 18h (heure locale) pour rendre publiques les listes de candidats à l’élection des conseillers consulaires, qui aura lieu fin mai, le même jour que les élections européennes.

Ce matin, les consulats généraux de Québec (où quatre postes sont à pourvoir) et de Montréal (où sept conseillers et quatre délégués sont à élire) ont publié les listes dans leur ordre de dépôt.

À Québec (3e circonscription du Canada), trois listes ont été déposées:
– une liste dite associative « Unir et aider notre communauté française »;
– une liste dite de rassemblement de la gauche « Rassemblement des Français de gauche », pour laquelle les étiquettes politiques ne sont pas précisées par le consulat, mais dont plusieurs membres sont militants PS et la tête de liste un récent adhérent de EELV;
– une liste soutenue par l’UMP et l’UFE, qui s’intitule tout simplement « Union UMP – UFE », qui a pour particularité de contenir quatre femmes sur sept noms, alors qu’elle est menée par un homme.
Selon les règles de ce scrutin d’un nouveau type, la liste doit comporter trois suppléants, donc au total sept personnes, et la règle de la parité par alternance s’applique.

À Montréal (4e circonscription du Canada), où cinq suppléants doivent figurer sur chaque liste (puisque des délégués consulaires seront élus), les listes comportent donc seize noms. Cela n’a pas découragé certains citoyens, puisque neuf listes ont été déposées:
– la première se présente comme une liste UMP-RFE en soutien notamment à MM. Sarkozy et Fillon. Elle est menée par François Lubrina, vétérinaire, élu à l’AFE, et présent au Canada depuis une quarantaine d’années;
– la deuxième liste, menée par Sophie Mohsen (qui était candidate indépendante aux municipales de novembre dernier à Kirkland), s’affiche comme de « rassemblement de gauche », et inscrit l’environnement dans ses priorités;
– la troisième liste s’affiche clairement UMP-UFE est menée par Jeanine de Feydeau de Saint-Christophe, élue AFE depuis 2009;
– la quatrième liste est menée par la dieppoise Anne-Lise Blin, de la Société Nouvelle Acadie, et s’affiche comme « apolitique »;
– la cinquième liste s’affiche centriste (UDI-Borloo), et est menée par Séverine Boitier, qui était la suppléante de Louis Giscard d’Estaing à la législative partielle de 2013;
– la sixième liste, qui rassemble PS, EELV, PRG et Nouvelle Donne, est menée par Brigitte Sauvage, élue à l’AFE depuis 2002. Les frères Chantrel (Yann et Gaël), tous deux militants PS, sont sur cette liste;
– la septième liste est, tout comme la première et la troisième, une liste UMP. Menée par un homme (Michaël Pilater, attaché parlementaire du député Frédéric Lefebvre), elle est -tout comme la liste de Jeanine de Feydeau- soutenue par l’UFE, contrairement à la liste du Dr Lubrina, qui est soutenue par le RFE;
– la huitième liste n’affiche pas de couleur politique et s’appelle tout simplement « Les indépendants »;
– la neuvième liste, L’Humain d’abord, est soutenue par le Front de Gauche. Elle est menée par Philippe Molitor, un Franco-Belge qui, après quelques années dans le groupe Radio-France puis à la RTBF, est venu s’installer au Québec, où il travaille présentement dans le secteur des télécommunications.
Au total, sur la circonscription de Montréal, Moncton et Halifax, il y a donc trois listes se revendiquant de l’UMP (sur neuf), deux qui se veulent rassembler la gauche de gouvernement, une de l’opposition de gauche (L’Humain d’abord), une de centre droit, et deux se présentant comme apolitiques.
Cinq des neuf listes de Montréal (sur neuf) sont menées par des femmes, contre zéro (sur trois) dans la circonscription de Québec.

Pour mieux comprendre la situation à Montréal, et les différentes manœuvres électorales, vous pouvez lire sur l’Outarde libérée l’analyse de Nathalie Simon-Clerc.

Advertisements

7 Réponses

  1. […] Les chefs de postes consulaires du continent Américain ont jusqu’à ce dimanche 18h (heure locale) pour rendre publiques les listes de candidats à l’élection des conseillers consulaires, qui aura lieu fin mai, le même jour que les élections…  […]

  2. […] au Consulat général, que la liste UMP a été refusée, sans donner plus de précision. Dans notre billet de dimanche midi, nous remarquions que la liste UMP contenait quatre femmes pour sept noms, alors […]

  3. […] à Montréal… Ainsi que nous l’avons remarqué dimanche, sur neuf listes déposées pour les consulaires de mai prochain, trois se revendiquent de l’UMP. C’est sans […]

  4. […] des listes officielles. Vraisemblablement à cause de l’anomalie que nous avions remarquée dimanche midi en annonçant trois listes à Québec et neuf à […]

  5. […] deux circonscriptions consulaires du Québec totalisent douze listes, trois à Québec, neuf à Montréal, soit 165 candidats (sept candidats par liste à Québec, seize par liste à Montréal). C’est […]

  6. […] où l’affichage du nom d’un parti politique (français ou local) est permis, sur les neuf listes montréalaises, trois se revendiquent de l’UMP, deux se présentent comme des listes de […]

  7. […] effet, si les candidatures ont été rendues publiques depuis le 16 mars (avec confirmation le 21 mars de l’existence d’une liste UMP à Québec), il faudra […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :