A New York, un centre communautaire racole pour Lefebvre

On savait Nicolas Sarkozy proche de la communauté juive française, lui qui se prévalait d’un score à la soviétique en Israël au second tour (92%). Ce qu’on sait moins, sauf à être très attentif aux messages postés sur Twitter par le candidat de l’UMP (comme ici sous le panneau EXIT ou là deux mois avant le premier tour) c’est que Frédéric Lefebvre a opéré une grande opération séduction à l’endroit de la communauté juive du continent nord-américain. Au moins des Loubavitch de New York. Depuis une semaine, une vidéo circule même sur Internet.

Paraphrasant quarante ans après Les Aventures de Rabbi Jacob, on pourrait résumer cette vidéo par: « Rabbi Lefebvre il est venu de Neuilly, Rabbi Lefebvre il s’est levé, Rabbi Lefebvre il va danser… Rabbi Lefebvre il va parler! ». Et le candidat de l’UMP, en son temps décoré par l’union des patrons juifs de France pour sa lutte contre le partage de la Palestine (une ingérence au doux nom de « lutte contre l’antisionisme »), ne tarit pas d’éloges envers le Rabbin Mikhael Cohen.

Comme l’indique la page d’accueil « Loubavitch en temps réel », ce rabbin représente les orthodoxes de New York (on y accède par la colonne la plus à droite). Début mai, le rabbin Cohen s’affichait avec Jean-François Copé. Jusque là, rien de bien grave: pour élire un représentant du peuple dans une assemblée laïque, rien n’interdit de fréquenter une communauté religieuse…

Mais là où le bât blesse, c’est quand, le 3 juin, une partie des électeurs de la circonscription a reçu ce message par courriel. Les électeurs de la première circonscription des Français hors de France ont été « choisis » manifestement à la fois sur leur domiciliation géographique (LEC de New York uniquement) et sur la consonance de leur patronyme. Les destinataires que Soir Amérique est parvenu à joindre avaient tous un nom d’origine juive. L’un d’eux, par ailleurs, a reçu ce message (d’où est extraite la vidéo ci-dessus) sur une boîte mail dont il ne se sert que pour une utilisation professionnelle et pour sa correspondance avec le consulat général.

On se souvient peut-être des cris d’orfraie lancés en France en avril 2012 par des membres de l’UMP alors que les supposés « appels musulmans » à voter Hollande n’étaient que des rumeurs infondées.

Si l’on s’en réfère aux conditions de délivrance et d’utilisation des listes électorales consulaires (les fameuses LEC), rappelées ici après que Soir Amérique avait relevé leur usage par l’association Âme Nord pas encore créée,  ce détournement par les Loubavitch de New York est hallucinant à bien des égards.

1/ Peuvent se procurer les listes à la fois les partis politiques, les candidats ou leurs représentants, les électeurs. En gros n’importe qui. Sauf que l’utilisateur (l’expéditeur de l’appel à voter Frédéric Lefebvre) est « contact@ccfnewyork.com » [Centre culturel juif français & francophone de NY], qui n’est pas un électeur ni un parti politique ni un candidat à en croire sa page « Qui sommes-nous« . Un envoi communautaire du même message avec une adresse hébergée chez le candidat aurait été de moins mauvais goût.

2/ Ce tri sur une supposée religion, uniquement sur la base du nom, n’est pas sans rappeler le film de Joseph Losey Monsieur Klein, qui se passe au moment de la Rafle du Vel d’Hiv à Paris. C’est plus que maladroit, c’est scandaleux. Les témoignages parvenus mardi soir à Soir Amérique émanaient d’électeurs qui ne fréquentaient absolument pas les Loubavitch de NewYork et ne se préoccupaient pas plus que cela de la religion juive. Ils avaient juste le « tort » d’avoir un nom juif.

3/ Ce message est parvenu le 3 juin à 1h45 (heure de New York) dans les boîtes aux lettres. Le lendemain après-midi, à 13h33, un autre message parvenait aux mêmes destinataires, pour… annoncer la venue les 6, 8 et 9 juin aux USA de Enrico Macias. Il s’agissait donc là d’une utilisation des LEC dans un but purement commercial, avec une possibilité de réserver des places sur Ticketmaster.

Quand Frédéric Lefebvre et ses amis cesseront-ils de spammer les électeurs de la circonscription?

Advertisements

6 Réponses

  1. Merci pour votre article. Pratiques nauséabondes de l’équipe de campagne et du candidat de l’opposition.

  2. Cope, il est juif, alors on ne peut pas vraiment lui en faire grief. Lefebvre, c’est vraiment du n’importe quoi!

    1. Sous le lien évoquant la présence de JF Copé aux côtés du Rav Cohen, on découvre une photo et un copier-coller de Wikipédia mentionnant les ascendances du patron de l’UMP.
      Il n’est pas question dans ce billet de dire si tel ou tel homme politique est croyant ou pratiquant de telle ou telle religion, mais de parler des accointances d’un parti avec une branche d’une religion d’une part, et par ailleurs, en période électorale, d’insister une fois de plus sur la mauvaise utilisation des listes électorales consulaires.

  3. Les tris opérés sur la consonance des noms qui sont susceptibles de faire apparaître les origines raciales, ethniques ou les appartenances religieuses, réelles ou supposées, des personnes concernées sont en revanche interdits compte tenu des risques de discrimination qu’ils comportent (article 226-19 du code pénal).

    Source:
    http://www.cnil.fr/documentation/fiches-pratiques/fiche/article/la-liste-electorale/

    =========

    Code Pénal: Article 226-19
    Modifié par LOI n°2012-954 du 6 août 2012 – art. 4

    Le fait, hors les cas prévus par la loi, de mettre ou de conserver en mémoire informatisée, sans le consentement exprès de l’intéressé, des données à caractère personnel qui, directement ou indirectement, font apparaître les origines raciales ou ethniques, les opinions politiques, philosophiques ou religieuses, ou les appartenances syndicales des personnes, ou qui sont relatives à la santé ou à l’orientation ou identité sexuelle de celles-ci, est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 300 000 Euros d’amende.

    Est puni des mêmes peines le fait, hors les cas prévus par la loi, de mettre ou de conserver en mémoire informatisée des données à caractère personnel concernant des infractions, des condamnations ou des mesures de sûreté.

    Source:
    http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006070719&idArticle=LEGIARTI000006417970

  4. Elizabeth Kaponya | Répondre

    Tout ca c’est du bla bla, on est en Amerique ici! metez vous en phase avec la norme ici…Tout les candidats ont un director of Jewish affairs. The « Jewish Vote » is all important in the US.

    1. Puisque vous vous affichez sur Twitter (sous le nom de @Lizpuffin) aux côtés de Frédéric Lefebvre, vous n’êtes pas sans savoir que s’il fait campagne cette année, c’est parce que Corinne Narassiguin a été invalidée (et inéligible un an) du fait des règles françaises. Ce sont donc les règles françaises jusqu’à plus ample informé qui s’appliquent pour cette élection française.
      Votre « mettez-vous en phase avec la norme ici » [je me suis permis de corriger la faute] s’est aussi appliqué au candidat Nicolas Rousseaux, ancien UMP qui vient de rejoindre l’équipe Fillon. Le tort de Nicolas Rousseaux comme nous l’avions indiqué sur ce blogue était d’avoir utilisé la langue anglaise sur sa circulaire de campagne.
      Au cours de la campagne électorale, le droit français s’applique, ne vous en déplaise, aux candidats et évidemment à leurs soutiens. Car ici c’est de soutiens qu’il s’agit, et non de candidat.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :