La législative dans la presse (22 – 24 mai)

Cyrille Giraud intervient dans l’émission Maurice Radio Libre le 23 mai. On retrouve son intervention ici. Louis Giscard d’Estaing est également passé dans l’émission le 22 mai. On retrouve son intervention là.

Trois auvergnats s’affrontent lors de cette élection: Louis Giscard d’Estaing, Damien Regnard et Nicolas Rousseaux, qui, face au risque de récolter zéro voix, pense « faire un peu plus quand même. J’ai un compte Twitter ». (La Montagne, 24 mai 2013)

« L’épuisante » campagne de Frédéric Lefebvre chroniquée dans un média américain, qui revient par ailleurs sur le poids de l’économie dans la campagne, et l’attrait croissant de la Nouvelle-Angleterre pour les français, notamment pour les entrepreneurs. (MassLive.com / The Republican, 23 mai 2013)

Jean-Marc Ayrault soutient Franck Scemama. (L’Outarde Libérée, 22 mai). La brève de l’Outarde étant très succincte, on pourra retrouver la lettre du Premier ministre ici.

« Français de l’étranger : législatives partielles à haut risque pour le PS » titre Libération, qui s’appuie sur les déclarations de deux hauts dirigeants du PS  et met en avant le contexte franco-français de l’impopularité du gouvernement et la faible participation pour prédire un mauvais résultat probable pour le PS. (23 mai 2013). Le Figaro poursuit dans la même veine, en prenant pour acquis que l’impopularité de F. Hollande aura des conséquences sur l’élection qui se tient à 6000km de Paris. (Le Figaro, 24 mai 2013). On retrouve exactement les mêmes « informations », au mot près, dans Les Échos (24 mai 2013) et sur France24 (24 mai 2013). (Recopiant la même dépêche AFP, les quatre articles se trompent sur le nombre d’électeurs, comme d’habitude, en annonçant 200.000 alors qu’il y en a 151.000, ndlr).

Dernier hebdo électoral pour l’Outarde Libérée, avec Franck Scemama en visite à l’UQAM, la réunion ADFE à Montréal qui a vu débattre Franck Scemama, Jean-Baptiste Plouhinec (suppléant FdG) et Nicolas Druet, et le bilan de Louis Giscard d’Estaing sur cette campagne nord-américaine.

Le vote par Internet permet aux français de s’entraider, tout en étant soutenu par un arsenal d’aides, émanant tant du MAE, de forum d’aide ou encore des candidats eux-mêmes. « Plusieurs candidats tels Louis Giscard d’Estaing (UDI), Frédéric Lefebvre (UMP) et Franck Scemama (PS) avaient également organisé un appui par courriel et téléphone aux Français d’Amérique du Nord qui auraient eu des difficultés à voter« . (France-Amérique, 22 mai 2013)

En attendant les résultats, la presse commente la participation au vote par Internet, en baisse par rapport à l’année dernière. Un peu moins de 10% des inscrits ont opté pour cette solution. (French Morning, France Amérique, 22 mai 2013)

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :