La législative dans la presse (14-15 mai)

« Nous ressemblons aux électeurs que nous voulons représenter« , déclare Céline Clément, qui met en avant sa position par rapport à la réforme de la PEC en rappelant que « deux tiers des enfants français ne sont pas scolarisés dans le réseau de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger »  et souhaite une « politique publique et globale de l’éducation qui prenne en considération […] l’accès à l’enseignement en langue française à travers une rénovation en profondeur du CNED« . (L’Outarde Libérée, 14 mai 2013)

Elle insiste également sur les raisons de se présenter : « c’est la démocratie : il y a plusieurs courants à gauche, et il n’y a aucune raison qu’on ne se présente pas« . « Si le PS ne remporte pas ces élections, ce ne sera pas de notre responsabilité mais de celle de leur candidat. » (France-Amérique, 14 mai 2013) (les deux articles ont été rédigés par Rozenn Nicole, ndlr).

Clara Gaymard, présidente de General Electric, soutient Louis Giscard d’Estaing. (Le Figaro, réservé aux abonnés, 14 mai 2013)

S’il est élu, Franck Scemama « sera le premier député ouvertement gay du groupe socialiste« . Pas de « coming-out en grande pompe » pour le candidat, dont le « site officiel de campagne,[…] mentionne simplement qu’il est venu en France pour «suivre son conjoint» ». (Yagg, 14 mai 2013)

« Français de l’étranger, dites-nous ce que vous attendez de votre futur député » demande 20Minutes, qui souhaite savoir si son lectorat se sent concerné, a suivi la campagne, où il va voter. Les première contributions sont quelque peu déprimantes, mais attendues. (20Minutes, le 15 mai 2013)

Rangé sous la rubrique « Législatives 2012 », une présentation rapide des élections de 2013, de Franck Scemama, Frédéric Lefebvre ainsi que Louis Giscard d’Estaing (RTL,14 mai 2013). Le blogue « Champs-Elysées » de RTL.be titre « Un député français pour New York » afin d’ironiser sur ce scrutin. Que ce soit sur le site de RTL en France ou sur le blogue du correspondant parisien de RTL.be, les mêmes éléments de langage et -surtout- le même chiffre: 200.000 électeurs. Un chiffre qui n’est vrai qu’à 50.000 électeurs près, comme nous l’avons expliqué ici hier.

Très chères élections des députés des Français de l’étranger: « ces deux législatives partielles devraient coûter le million d’euros, soit environ 500.000 euros par député, a calculé 20 Minutes ». (20Minutes, 14 mai 2013). Tel qu’indiqué dans ce billet du 27 avril, c’est pourtant une enveloppe de 1.5 million d’euros qui a été dégagée pour ces élections, soit 750.000 euros.

Vote par Internet : les Français de l’étranger peuvent de nouveau voter. « Malgré les problèmes soulevés par ce mode de scrutin, le Conseil constitutionnel a rejeté les griefs portés à son attention et le gouvernement a prévenu qu’il réutilisera à l’avenir ce dispositif, en plus des trois autres« . (Numerama, le 15 mai 2013)

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :